Du 15.07.17 au 16.07.17 – Week-end inattendu

Samedi matin, en plein milieu de notre grasse matinée (c’est-à-dire à 7h30), nous recevons un appel de Brigette (l’amie de Caz chez qui nous avions mangé un soir). Ayant manqué son appel, nous la rappelons un peu plus tard et elle nous demande si nous pourrions l’aider à mettre du compost dans sa maison de vacances à Bowen et passer le week-end là-bas pour se relaxer. Même si nous ne nous étions pas forcément préparés à travailler ce week-end, nous acceptons la proposition ! Nous voilà donc sur la route de Bowen à suivre Brigette qui conduit un camion rempli de compost. Après une vingtaine de kilomètres, nous entendons un bruit sur la route et Max voit dans le rétroviseur qu’une de nos chaises est tombée sur la route ; notre coffre de toit était ouvert ! Heureusement, nous n’avons pas causé d’accident, nous récupérons la chaise et c’est reparti. Arrivés vers Bowen, nous empruntons des routes de plus en plus petites et perdues dans les terres, jusqu’à finir par un chemin. Brigette ouvre une première grille puis une deuxième puis nous voilà au milieu des champs avec une maison faite de bric et de broc à l’aide de conteneurs. Au loin, on peut apercevoir la mer. Brigette et son mari possèdent ici un terrain de 200 hectares !

Cela n’a rien à voir avec sa superbe villa moderne avec vue imprenable sur la mer à Cannonvale ! Le contraste est étonnant mais au fur et à mesure du week-end, nous sommes saisis par le charme de ce lieu.

17.07.17 - 1416.07.17 - 13

Nous nous mettons presque tout de suite au travail, à répartir le compost autour des plantes. Pour apporter le compost d’un endroit à l’autre du jardin, nous sommes même équipés d’un quad ! Nous nous sommes fait une joie de le conduire, d’autant plus que Lucile n’en avait jamais fait, elle qui pourtant adore conduire les engins à moteur.

 

Après 1h-1h30 de travail, nous déjeunons sur la terrasse et apprécions le calme. Il n’y a rien autour de nous, nous ne voyons aucune maison et aucune route. Pourtant, le centre de Bowen n’est pas très loin en voiture car après déjeuner nous sommes allés faire quelques courses au supermarché pour ce soir et nous avons mis entre 5 et 10 minutes pour nous y rendre ! Brigette nous propose de faire un feu dans le jardin pour y faire griller de l’agneau, du maïs et des pommes de terre. Nous adhérons totalement à l’idée !

De retour sur la propriété, nous finissons notre pile de compost juste avant le coucher du soleil. Parfait, nous allons donc pouvoir profiter du spectacle avec du vin et des toasts de hummus, pâté et fromage. Au début, nous sommes un peu déçus car il y a des nuages qui cachent le coucher du soleil, mais finalement, de très jolies couleurs apparaissent dans le ciel.

16.07.17 - 4 -

Après une douche bien méritée, nous allumons le feu, nous nous installons confortablement autour et nous discutons tous les trois le temps que le repas cuise. Inutile de vous dire que c’était très bon !

 

Un peu plus tôt dans la journée, Brigette nous avait dit que la nuit, nous pourrions voir énormément d’étoiles. Après manger, quand elle a éteint la lumière de sa terrasse, nous avons pu observer des milliers et des milliers d’étoiles et nous avons aperçu plusieurs étoiles filantes. Nous sommes restés autour du feu jusqu’à minuit, puis la fatigue s’est fait sentir.

Le lendemain, nous nous sommes réveillés avec un grand soleil ! Caz nous rejoint vers 10h pour aller faire une balade au bord de la plage. Pour nous y rendre, l’idéal est en quad mais il n’y en a qu’un seul qui fonctionne sur les deux (l’autre a des problèmes de batteries). Du coup, Brigette nous propose de prendre le quad pour qu’on puisse faire un trajet un peu plus long que ceux que nous faisions hier dans le jardin ! Elle et Caz prendront la voiture.  Nous voilà donc en route pour 10 minutes de quad dans les hautes herbes avec des bosses, youhouuu !

16.07.17 - 2

Ensuite, nous marchons en bord de plage un moment. Caz et Brigette nous expliquent que la plage n’a pas du tout le même aspect qu’avant le cyclone : des bans de sables se sont formés, et maintenant il y a une pente d’environ 2 mètres avant d’accéder à la plage qui n’existait pas avant. Nous apprécions tout de même cette balade sur cette plage sauvage où nous sommes seuls (car difficilement accessible sans passer par la propriété de Brigette). Nous trempons nos pieds dans l’eau qui est un peu fraîche mais c’est agréable.

 

Le retour chez Brigette se fera aussi en quad, Max aux commandes !

17.07.17 - 15

Vers 12h30 nous reprenons la route pour Airlie Beach. Nous avons quelques courses à faire puis ensuite, nous commençons à prévoir ce que nous allons faire à Bali !


2 réflexions sur “Du 15.07.17 au 16.07.17 – Week-end inattendu

    1. Ahahah ! Ce qu’ils appellent compost (mulch) ici c’est du bois et des feuilles d’arbres qui ont séchés et on été hachés. Ils mettent ça pour empêcher les mauvaises herbes de repousser.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s